PAC aérothermique, le boom en 2018

Par Rori | 16 mars 2017

Depuis l’annonce du crédit d’impôt pour l’achat et la pose d’une pompe à chaleur par le gouvernement, le constat est sans appel. Beaucoup de particuliers optent pour la pac aérothermique, et tout particulièrement de type air-eau. Ces pompes à chaleur sont généralement en remplacement de leur système de chauffage actuel. Surtout lorsque ceux-ci possèdent déjà un système de chauffage centralisé réalisé à partir d’une chaudière, qu’elle soit au gaz, au fioul ou même électrique. La raison de cet engouement est assez simple ! Les économies en perspective.

Un système de chauffage performant et peu coûteux

Si une chaudière ou un autre système de chauffage centralisé peut parfois sembler énergivore, c’est loin d’être le cas de la pompe à chaleur. Celle-ci à l’avantage de tirer une grande partie de sa production d’énergie de l’air extérieur. Et ce, même si les températures semble faible au regard du besoin du logement. Il est possible d’obtenir une chaleur agréable en ne consommant qu’une toute petite quantité d’énergie électrique. Elle correspond au COP de la pompe à chaleur.

Un coup d’achat supporté en partie par l’état

Il ne faut pas se faire d’illusion, le prix d’achat d’une pompe à chaleur peut paraître élevé pour la plus part des particuliers. Il faut en effet compter un peu plus de 10000€ pour une pac air-eau de bonne qualité ayant un coefficient de performance élevé et installée par un professionnel qualifié. Mais ce prix ne doit pas être un frein à la rénovation énergétique. L’état propose à tous les particuliers de participer à leur investissement d’au moins deux façons.

La première sous forme de crédit d’impôt qui se porte à hauteur de 30% du prix d’achat du matériel, ce qui n’est pas négligeable lorsque l’on cherche à défiscaliser. Et si vous ne payez pas d’impôt ce n’est pas grave, l’état vous fait un chèque. Il existe également le prêt à taux zéro. Cela signifie que vous pouvez emprunter à votre banque sans avoir à payer d’intérêt sur votre achat. Si pour certains cela reste un prêt, tous ceux qui ont franchi le pas ont compris qu’à partir du moment où leur pompe à chaleur est installée, ils commencent à faire des économies sur leur facture d’énergie, et que ces économie permettent de financer assez rapidement leur achat.

Un exemple d’investissement dans la pac air-eau

Vous décidez de vous lancer dans l’achat de votre pompe à chaleur air-eau pour un montant total de 10000€. Il est financé à l’aide d’un prêt à taux zéro sur 10 ans. Il vous faudra donc à rembourser tous les mois 84€ pour le financement de votre PAC. Vous bénéficierez également d’un montant de 3000€ d’aide sous forme de crédit d’impôt, quels que soient vos revenus actuels. Il existe également d’autres aides dont vous pourrez éventuellement bénéficier mais celles-ci sont soumises à conditions de ressources. Pour obtenir plus d’informations sur ces dernières, il vous suffit de vous rendre dans un point info énergie proche de chez vous.

La pompe à chaleur air-eau est rentable

Si beaucoup ont déjà franchi le pas, c’est car dans la plus part des cas, la pompe à chaleur est très rentable. Même si elle peut paraître chère à l’achat. On estime en moyenne que l’installation d’une PAC air-eau peut permettre de faire entre 40% d’économie d’énergie et jusqu’à 70% dans les meilleurs cas. Tout dépend des performances de votre système de chauffage actuel. Si vous souhaitez investir dans une PAC encore plus rentable, vous devrez vous tourner vers de la géothermie horizontale. Elle est plus chère à l’achat mais aussi plus performante.

Les piscines aussi en profitent

Il n’y a pas que la maison qui profite de la pompe à chaleur. C’est également un chauffage pour piscine que des centaines de milliers de particuliers utilisent. Elle leur permet de chauffer l’eau du bassin à moindre coût.

One thought on “PAC aérothermique, le boom en 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *